Sommet du G5 Sahel : Les partenaires s’engagent contre le terrorisme

Le palais de Koulouba à Bamako a abrité le dimanche 2 juillet 2017, la cérémonie d’ouverture du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat du G5 Sahel. Les Présidents burkinabè, malien, nigérien, mauritanien et tchadien avaient à leurs côtés, pour l’occasion, Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République française, qui a réaffirmé l’engagement de son pays à soutenir le G5 Sahel dans sa lutte contre le terrorisme.
Cette tribune a servi de cadre pour présenter le G5 Sahel comme étant une communauté soudée, déterminée face à un même défi, le terrorisme. Les intervenants ont indiqué que les attaques terroristes renforcent leur détermination à lutter ensemble, de manière résolue contre le terrorisme. Pour le Président Roch Marc Christian KABORE et ses pairs, l’heure n’est plus aux discours, mais à l’action concrète sur le terrain contre les terroristes. Dans cette lutte, ils peuvent compter sur un des partenaires de la région du sahel qu’est la France. 
L’appui de la France sera logistique avec « 70 véhicules tactiques, du matériel de communication et d’interopérabilité des forces, du matériel de protection pour les hommes », a précisé le Président français, qui a annoncé également l’accompagnement de son pays pour la mise en place d’un centre de préparation à l’engagement opérationnel que prévoient de mettre en place le Burkina Faso, le Niger et le mali. 
« Le sahel, c’est désormais 50% du budget de notre coopération de sécurité et de défense dans le monde. Parce que c’est ici que se joue la sécurité du continent africain et plus largement la sécurité d’une bonne partie de notre planète y compris l’Europe. Au total, sur le volet militaire, c’est un effort équivalent à plus de 8 millions d’euro que nous 
consacrons d’ici la fin d’année 2017 », a indiqué le Président français.
Dans cet élan de solidarité envers les pays du G5 sahel, la France n’est pas seule. L’Union européenne injecte dans la lutte, 50 millions d’euros. 
Il est revenu au Président malien, qui assure par ailleurs la présidence en exercice du G5 Sahel, Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA de prononcer le discours officiel d’ouverture de ce Sommet extraordinaire. Il a tenu à clarifier le mandat de la force conjointe qui consiste selon ses mots, à combattre le terrorisme, le trafic de la drogue, le trafic humain en vue de créer un environnement sécurisé en éradiquant les terroristes et les autres groupes criminels organisés enfin de restaurer la sécurité et la paix, conformément au droit international. Il revient à cette force également de contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat et au retour des personnes déplacées ou refugiées. Elle a aussi en charge de faciliter dans les limites de ses capacités, les opérations humanitaires. 
Enfin, elle doit contribuer à la mise en œuvre des actions de développement dans l’espace du G5 sahel. Le Président malien a remercié la France et tous les partenaires pour leur accompagnement dans la lutte contre le terrorisme