Ouverture officielle de la 29e Session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine : la jeunesse toujours au centre des préoccupations


La cérémonie d’ouverture de la 29e Session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est déroulée ce lundi 3 juillet 2017, en milieu de journée au siège de l’organisation à Addis-Abeba en Ethiopie, en présence de nombreux chefs d’Etat dont le Président Roch Marc Christian KABORE. Les dirigeants africains vont plancher autour du thème : « « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

La cérémonie d’ouverture fut marquée par de nombreuses interventions dont celle du Président de l’Autorité palestinienne, Monsieur Mahmoud ABBAS, celle de Madame Amina MOHAMAD, Secrétaire générale adjointe de l’Organisations des Nations unies, précédée du président de la Commission de l’UA, Monsieur Moussa Faki MAHAMAT. Il y eut enfin le discours d’ouverture du président en exercice de l’UA, le Professeur Alpha CONDE de la Guinée. 
A l’entame de son propos, le Professeur CONDE a demandé une minute de silence en la mémoire du Président Quet Ketulé MASIRE du Botswana et du Docteur Osotimehin BABATUNDE du FNUAP. 
Abordant le thème de ce Sommet, le Président Alpha CONDE a d’abord décrit une situation sociopolitique africaine caractérisée principalement par la persistance de la pauvreté, des crises et des conflits de diverses natures, des migrations, une dégradation de l’environnement, etc.
Il a cependant traduit son optimisme en rappelant que la jeunesse représente 70% de la population en Afrique. Ainsi, pour le Président Alpha CONDE, « la gestion holistique des défis liés à la jeunesse nous interpelle, car elle est l’alternative qui nous permettra de bâtir des économies fortes et résilientes capables d’assurer une croissance 
soutenue et un développement inclusif dans un espace intégré, et renforcer notre compétitivité au niveau mondial ». 
La présentation en plénière, par le Président Idriss DEBY ITNO d’un rapport d’étape du Forum panafricain de la jeunesse, tenu du 29 juin au 1er juillet 2017 à N’Djamena au Tchad, a permis aux chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine d’entrer dans le vif du sujet. Il ressort de ce rapport que la jeunesse africaine souhaite être désormais associée à toutes les décisions sur son avenir. Les jeunes africains ont de ce fait formulé 97 recommandations se rapportant à cinq grands domaines, a souligné le Président Idriss DEBY ITNO. « Ces recommandations portent sur les thèmes suivants : emploi et entreprenariat ; éducation, formation et développement des compétences ; migration, paix et sécurité ; droit, gouvernance et autonomisation de la jeunesse ; santé, art, culture et sport au service du bien-être des jeunes », a précisé le Président tchadien. 
Les travaux se poursuivent jusqu’au mardi 4 juillet 2017 avec des séances à huis clos portant sur l’examen de rapports dans les domaines de la paix et de la sécurité ; la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’UA ; l’adoption du budget 2018 et des nominations à des postes vacants au sein de l’organisation panafricaine.