29e Sommet de l’Union africaine : Des engagements forts en faveur de la jeunesse

La cérémonie de clôture du 29e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine (UA) est intervenue en milieu de journée le 4 juillet 2017 à Addis-Abeba, en présence du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. D’importantes décisions ont été prises par les dirigeants africains tant pour la consolidation de l’organisation panafricaine qu’en faveur de la jeunesse du continent.

Le 29e Sommet ordinaire des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA a placé la jeunesse au cœur de ses réflexions à travers le thème «Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Ainsi, sur proposition du Burkina Faso, le Sommet a adopté le principe de faire de la décennie 2018-2027, celle de la « décennie africaine pour la formation et l’emploi des jeunes dans les domaines technique, professionnel et entrepreneurial ». Les chefs d’Etat et de Gouvernement ont également adopté les principales  recommandations faites par les jeunes des pays membres de l’UA au cours de leur forum tenu à N’Djamena au Tchad du 29 juin au 1er juillet 2017.

Sur le principe de l’autonomie financière de l’UA, le Sommet a entériné la proposition visant à ce que chaque pays membre consacre 0,2% du montant de ses importations au financement de l’organisation panafricaine. 

Les chefs d’Etat et de Gouvernement ont également procédé à la désignation de personnalités pour pourvoir à des postes vacants au sein de l’organisation et endossé des candidatures d’Africains à des postes à l’échelle internationale. 

« Les travaux de ce 29e Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement de notre Union ont été caractérisés par notre détermination commune à trouver des solutions viables et durables aux défis qui interpellent notre continent. Nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour promouvoir les jeunes, les femmes, les jeunes filles, en créant les conditions leur permettant d’exprimer leurs potentiels et de participer activement au développement économique et social de notre continent », a souligné dans son discours de clôture, le président en exercice de l’UA, le Professeur Alpha CONDE de la Guinée.

Les chefs d’Etat et de Gouvernement ont affirmé par la voix du Président CONDE qu’ils ne ménageront aucun effort pour prendre toutes les mesures afin que leur jeunesse soit leur meilleur atout, dans une Afrique totalement intégrée, débarrassée de toutes les pesanteurs et tournée vers l’avenir .

Il s’agit, entre autres, de la lutte contre le terrorisme et les migrations irrégulières que le Président Alpha CONDE a comparées à « une nouvelle forme d’esclavage », après la précédente « qui a vidé l’Afrique de ses forces vives et l’a empêchée d’être au rendez-vous de la première révolution industrielle ». 

L’Afrique est majeure désormais et elle entend le démontrer au reste du monde, a-t-il affirmé pour conclure.

 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso