16e session ordinaire du CLNS-IST : Le Président du Faso préside personnellement les travaux

Le Président du Faso, président du CNLS-IST, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a procédé à l’ouverture de la 16e session ordinaire du Comité national de Lutte contre le Sida et les Infestions sexuellement transmissibles (CNLS-IST), dans la matinée du vendredi 14 juillet 2017 à Ouagadougou.
Dans son adresse aux membres de cette structure faitière de lutte contre la pandémie du Sida et les IST, le chef de l’Etat a fait le bilan des résultats engrangés au cours de la période 2014-2016.
Ainsi, a-t-il dit,« les dernières statistiques indiquent une baisse du taux de prévalence de 0,9% à 0,8% entre 2014-2016 » et le nombre de personnes infectées et prises en charge sur le plan médical est passé « de 77 648 personnes dont 51 946 femmes en 2015 à 82 837 dont 57 976 femmes en 2016 »avec« seulement 69% des personnes vivant avec le VIH (PV-VIH) qui sont sous traitements anti-retro-viraux (ARV) ».
Il asouligné que « bien que des progrèsimportantsaient été enregistrés en matière de prévention, de prise en charge et de soutien aux personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA, le VIH/SIDA représente toujours une menace pour l’humanité en général et pour le Burkina en particulier ». C’est pourquoi, le Plan national de Développement économique et social (PNDES) l’a inscrit parmi les priorités pour le renforcement du capital humain.
Le Président du Faso a saisi l’opportunité de la présente session pour saluer l’engagement soutenu des différents acteurs de la réponse nationale qui ont toujours joué un rôle primordial dans la riposte par des actions salvatrices sur le terrain.
Il a renouvelé sa gratitude aux partenaires techniques et financiers qui accompagnent le gouvernement dans la lutte pour un mieux-être des populations au quotidien et leur a exprimé sa reconnaissance pour « les engagements pris au cours de la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement du Cadre stratégique national de lutte contre le Sida et les IST 2016-2020 etle Plan d’urgence pour l’accélération de la réponse nationale 2017-2018tenu le 23 juin 2017 à Ouagadougou ».
Le chef de l’Etat a dit son espérance de voir des efforts supplémentaires fournis en vue de combler le gap de financement de ce Plan qui prend en compte l’élimination de la transmission du VIH-SIDA de la mère à l’enfant ; l’initiative ALL-IN qui cible les adolescents et les jeunes dans le monde des PV-VIH en intégrant la promotion de la santé sexuelle et reproductive, la lutte contre la consommation des substances psychotropes et la capacitation-habilitation des jeunes.
Tout en appelant les différents acteurs à accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de ces différentes initiatives, le Président Roch Marc Christian KABORE a réaffirmé son engagement et celui du gouvernement à ne ménager aucun effort pour jouer pleinement leur partition.
La présente session devra examiner et approuver le bilan de la mise en œuvre du Plan national multisectoriel 2016 ainsi que les orientations du Plan national 2017.