Traité d’Amitié et de Coopération Burkina Faso-République de Côte d’Ivoire : Les deux gouvernements balisent le terrain pour la 6e Conférence au Sommet

En vue de peaufiner les dossiers à soumettre aux chefs d’État, lors de la 6e Conférence au Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, les gouvernements burkinabè et ivoirien ont tenu ce lundi 17 juillet 2017, un Conseil conjoint de Gouvernements à Ouagadougou.
Les deux gouvernements ont procédé au cours de cette session, « à un examen minutieux du projet de rapport proposé par les experts des deux pays sur l’état de mise en œuvre des décisions et recommandations issues de la 5ème Conférence au Sommet », a affirmé le Premier ministre burkinabè, Monsieur Paul Kaba THIEBA dans son discours d’ouverture des travaux.
« Les projets d’accord que nos experts ont déjà examinés pourront consolider le cadre juridique de notre coopération bilatérale. Il nous revient de finaliser ces accords en vue de leur signature », a-t-il ajouté.
Faisant le bilan des précédentes rencontres, Monsieur Paul Kaba THIEBA a relevé que d’importants acquis ont été engrangés ayant permis la signature de plus d’une soixantaine d’accords dans des domaines tels « les infrastructures routières et ferroviaires, les relations économiques et commerciales, la coopération énergétique, la diplomatie, la défense et la sécurité, l’éducation et la recherche scientifique, la coopération administrative transfrontalière, la libre circulation des personnes et des biens, l’agriculture et le foncier rural, la formation professionnelle, l’artisanat, la culture et le tourisme, l’emploi des jeunes et les droits de la femme ».
Le Premier ministre burkinabè a souhaité des échanges fructueux et fraternels pour une coopération bilatérale fortifiée entre les deux pays.
Pour le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Amadou Gon COULIBALY, la rencontre de ce jour est une excellente opportunité d’échanges de vue et d’examen des chantiers prioritaires et des actions à mener pour le renforcement des relations entre les deux pays.
Tout en se réjouissant des avancées réalisées dans les différents domaines de coopération, il a dit que le 6e TAC donne l’occasion aux deux gouvernements de passer en revue et d’harmoniser leurs vues sur les événements majeurs qui ont ponctué la marche des deux pays durant l’année écoulée, notamment l’émigration clandestine et le phénomène terroriste.
« Comme recommandé par nos chefs d’Etat lors du précédent Sommet du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC), nous devons nous atteler, au regard de nos potentialités, à bâtir un espace communautaire intégré et développé, mais aussi à mutualiser nos efforts pour faire face aux défis communs que sont la lutte contre la pauvreté, la criminalité transfrontalière, les maladies endémiques et le terrorisme », a expliqué le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire.
Il s’est dit persuadé que les conclusions de leurs travaux à soumettre aux deux chefs d’Etat contribueront à l’approfondissement d’une coopération de plus en plus féconde entre les deux Etats.
La Conférence au Sommet entre les deux chefs d’Etat, Roch Marc Christian KABORE et Alassane OUATTARA est prévue pour demain mardi 18 juillet 2017.
La Direction de la Communication et de la Présidence du Faso