SNC Bobo 2018 : La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du Président du Faso

La 19ème édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC) a refermé ses portes vendredi 30 mars 2018 dans la soirée à la Maison de la Culture Mgr Anselme Titiama SANON sous la Présidence du Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE. La soirée a été marquée par des prestations d’artistes haut de gamme dans une chorégraphie savamment orchestrée. La cérémonie de clôture, outre l’intervention du ministre en charge de la Culture, a été marquée par des prestations artistiques diverses allant du slam au défilé de mode en passant par la chorégraphie, la musique moderne et traditionnelle et le ballet. C’est ainsi que la lutte contre le terrorisme fut évoquée aussi bien par le meilleur slameur du Burkina Faso à la SNC 2018, Monsieur Nathanaël MINOUNGOU que par la troupe chorégraphique de Bobo-Dioulasso. Ils ont tous été ovationnés par un public sorti nombreux pour vivre la dernière nuit de la SNC 2018. La créativité des stylistes, modélistes et autres designers burkinabè dans le domaine de la mode vestimentaire, tels que Bazemsé, Koro D, OB Style, a une nouvelle fois été mise en exergue par des modèles créés à partir du Faso Dan Fani ou du pagne « Kôkô daunda ». Des attestions de reconnaissance ont aussi été décernés aux sponsors et partenaires ainsi qu’aux deux co-parrains de la Semaine nationale de la culture Bobo 2018, Messieurs Mahamoudou OUEDRAOGO, ancien ministre de la Culture du Burkina Faso et Lassiné DIAWARA, opérateur économique. De même, la Loterie nationale burkinabè (LONAB), sponsor officiel de la présente édition, a profité de l’événement pour remettre à un heureux gagnant du 4+1 du 18 mars dernier, son chèque d’un montant de 64 196 000 FCFA.. Dans son discours de clôture, le Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Monsieur Abdoul Karim SANGO, a rappelé que des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants se sont « mobilisés pendant sept jours pour porter encore plus haut l’immensité des savoirs faire burkinabè et sa richesse culturelle à travers leur créativité et une saine émulation ». Il a fait remarquer que « l’édification d’une nation forte ne peut se réaliser qu’à travers le brassage fraternel, l’amitié entre les communautés et l’engagement individuel et collectif pour cette noble cause ». Selon le Ministre SANGO, « la culture peut et doit contribuer à l’accroissement de la richesse nationale et par ricochet à la lutte implacable contre le chômage ». Il a de ce fait demandé qu’un « accent particulier soit mis sur la formation des acteurs, la protection et la diffusion de leurs œuvres » tout en se félicitant de la « qualité et de la richesse du vivier culturel national ». Monsieur Abdoul Karim SANGO a donc insisté sur la nécessité d’une plus grande implication des collectivités territoriales, de la société civile culturelle et des acteurs privés en plus des actions que son département déploie au quotidien sous le leadership du Président du Faso. Le Ministre de la Culture a clos son intervention en exprimant sa gratitude aux co-parrains avant de donner rendez-vous pour la 20e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) qui se tiendra du 21 au 28 mars 2020 à Bobo-Dioulasso. La Direction de la Communication de la Présidence du Faso