Conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso : les diplomates s’outillent pour mieux accompagner la mise en œuvre du PNDES

(Ouagadougou, 5 juillet 2018). Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé ce matin l’ouverture officielle de la 14 ème Conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso. Pendant 72 heures, les diplomates vont nourrir la réflexion autour du thème « Défis du PNDES et enjeux sécuritaires : quelle contribution de la diplomatie burkinabè ». 

La conférence des Ambassadeurs et Consuls généraux du Burkina Faso est un cadre de rencontre, d’information, d’échanges et de partage entre les acteurs de la diplomatie burkinabè, les responsables des institutions de la République, et les membres de la société civile. Elle offre l’occasion aux diplomates de s’imprégner des grandes orientations politiques, et de recevoir les conseils et instructions du chef de l’Etat.
Cette 14ème édition permettra aux Ambassadeurs et Consuls généraux d’enrichir leur réflexion sur les stratégies pour assurer la mobilisation des ressources pour le financement du PNDES dans un contexte où les enjeux sécuritaires entravent la mise en œuvre de ce référentiel de développent.
S’exprimant en sa qualité de Doyen, Alain Francis Gustave Ilboudo, ambassadeur du Burkina Faso à Paris, a renouvelé au chef de l’Etat leur « engagement résolu à jouer pleinement leur partition pour la réussite des différents chantiers initiés et dont la réalisation requiert la mobilisation de toutes les énergies au plan interne, mais également celles des amis et des filles et fils du Burkina Faso à l’étranger ».
La 14ème Conférence des Ambassadeurs et des Consuls généraux est la première à laquelle participe le Président du Faso depuis sa prise de fonction. Elle coïncide avec la moitié de son mandat présidentiel. Cette occasion a été saisie par le chef de la diplomatie burkinabè, pour dresser le bilan des actions diplomatiques pendant les deux ans et demi.
En regardant le chemin parcouru à la lumière de la feuille de route qui lui avait été donnée, notamment la relance économique du pays et la promotion des relations apaisées avec les pays voisins, Alpha Barry estime le bilan « très positif ». Il a noté au nombre des acquis l’ouverture et la réouverture de nouvelles ambassades du Burkina Faso, la tenue en 2017 de six 6 commissions mixtes de coopération et la signature de 43 accords de coopération. Il a aussi souligné la visite de grands dirigeants du monde et de la région au pays des Hommes intègres.
Pour le chef de l’Etat cette Conférence sera l’occasion de « donner un nouveau dynamisme à notre diplomatie », qui replace au centre des discussions les questions de développement. Roch Marc Christian Kaboré rencontrera demain les ambassadeurs et consuls généraux, pour préciser les orientations pour une mise en œuvre efficace de leur mission de représentation.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso