Coopération Burkina Faso-Union européenne : un parlementaire suisse s’entretient avec le Président du Faso sur les questions de migration et de développement

(Ouagadougou, 12 juillet 2018) – Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience ce jour en milieu de matinée, Monsieur Pierre-Alain Fridez, membre du parlement suisse, et membre de l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe basée à Strasbourg (France).

Monsieur Fridez, membre de la commission des migrations de l’Assemblée parlementaire, a séjourné au Burkina Faso pour mieux cerner les problématiques de population. Il s’est rendu à Ouahigouya pour s’enquérir des expériences locales, notamment dans les domaines agricoles et de l’emploi des jeunes et des femmes.
Il a souligné avoir échangé avec le chef de l’Etat sur les questions de migration et de développement. « De mon point de vue l’Europe doit, peut accepter des migrants. Nous en avons du reste besoin parce nous avons une population qui est vieillissante, mais cette migration doit être régulée, organisée et elle doit idéalement ne plus passer par ces drames qu’on vit actuellement ». Mais, ajoute-t-il, « le grand défi est d’abord en Afrique, dans la mesure où d’ici à 2050 la population africaine aura doublé ».
S’appuyant sur l’expérience burkinabè qu’il a positivement appréciée, Pierre-Alain Fridez, a précisé qu’il y a la possibilité d’imaginer une aide internationale ciblée, claire, efficace qui permette d’aboutir à des créations d’emplois, et à un modèle de développement bien pensé.
Direction de la Communication de la Présidence du Faso