Décès du président de l’Assemblée nationale : Louanges et prières pour le repos de son âme

Après l’arrivée de la dépouille mortuaire du défunt président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO, le mercredi 23 août 2017, une veillée de prière a été organisée à son domicile familial. Le Président du Faso y a assisté avec le Premier ministre, des membres du gouvernement, des présidents d’institutions, des représentants du corps diplomatique, des délégations étrangères et de nombreuses personnalités du monde économique et politique.
La cour familiale du défunt président de l’Assemblée nationale s’est révélée étroite, cette nuit du mercredi 23 août 2017, tant elle grouillait de monde. Une foule silencieuse plongée dans le recueillement et la prière pour le repos de l’âme de celui qui, il y a juste quelques jours siégeait au perchoir burkinabè. Au milieu de la cour, sous un hangar, reposait la dépouille du regretté. En file indienne, des personnalités comme des anonymes venaient s’incliner. Depuis un espace dédié dans l’enceinte, la voix des imams s’élevait pour implorer le pardon divin en faveur du défunt. Ils ont été rejoints par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, qui a préféré laisser le Premier ministre s’exprimer en son nom. Monsieur Paul Kaba THIEBA a loué les mérites de l’homme qui a « consacré sa vie à lutter contre l’injustice et la pauvreté. A lutter pour le développement du Burkina Faso. Il s’est battu pour la liberté, la justice sociale, la démocratie. Il s’est engagé pour le développement au détriment de sa santé ».
Le Premier ministre a remercié au nom du Président du Faso, les leaders religieux pour la mobilisation et leurs prières. Il a également traduit sa reconnaissance à toutes les délégations venues de par le monde pour soutenir la famille dans cette épreuve.
Le programme des obsèques se poursuit le jeudi 24 août 2017 avec des recueillements au siège de son parti, au sein de l’hémicycle et dans le palais des sports de Ouaga 2000 pour l’hommage de la Nation. L’inhumation est prévue pour le vendredi 25 août 2017 à Ouahigouya sa ville natale.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

La dépouille mortuaire du président de l’Assemblée nationale arrivée à Ouagadougou

La dépouille mortuaire du président de l’Assemblée nationale, Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO est arrivée sous une pluie battante dans l’après-midi du mercredi 23 août 2017, à l’aéroport international de Ouagadougou en présence du chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE.
Il était 16 heures 22 minutes quand l’avion présidentiel burkinabè, le « Pic Nahouri » transportant le corps de Son Excellence Monsieur Salifou DIALLO, président de l’Assemblée nationale, a atterri à l’aéroport international de Ouagadougou.
Outre le Haut Représentant du chef de l’Etat, Monsieur Moumina Chérif SY qui a conduit la délégation officielle, de nombreuses autres personnalités étaient à bord de l’avion pour ramener le corps de l’illustre disparu au pays. Il s’agit notamment du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Maître Bénéwendé Stanislas SANKARA, des parlementaires, des membres du gouvernement burkinabè, la veuve de l’illustre disparu et des membres de sa famille.
Au salon d’honneur, le Président du Faso a accueilli l’épouse du Docteur Salifou DIALLO à qui il a présenté les condoléances. Le chef de l’Etat avait à ses côtés des membres du gouvernement avec le Premier ministre Paul Kaba THIEBA en tête, des présidents d’institutions, des délégations étrangères, des diplomates. A toutes ces personnalités, il faut ajouter des dizaines d’anonymes également venus accueillir le corps du président de l’Assemblée nationale. L’émotion était grande ; la tristesse et la consternation se lisaient sur tous les visages. A la vue du cercueil, beaucoup n’ont pas pu contenir leurs larmes.
Après les honneurs militaires et une brève prière musulmane, la dépouille mortuaire du président de l’Assemblée nationale a été conduite au domicile familial où une veillée est prévue.
Une cérémonie d’hommage national lui sera rendu le jeudi 24 août 2017 au Palais des Sports de Ouaga 2000 en présence d’éminentes personnalités.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Décès du Président de l’Assemblée nationale : Message du Président du Faso dans le livre de condoléances :

« La brutale disparition de Salif DIALLO, Président de l’Assemblée nationale, Président également du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) est une lourde perte pour le Parlement, pour son parti et pour la Nation entière.
En saluant sa mémoire, en souvenirs des combats menés ensemble, je voudrais reconnaitre en cet homme, un patriote, un homme de convictions et d’actions.
30 ans de vie politique commune ont scellé à jamais nos relations de camaraderie, de fraternité et d’amitié.
Toutes mes sincères condoléances à ton épouse, à tes enfants et à toute la grande famille.
Ta mémoire restera éternelle.
Le seul hommage que nous devons te rendre, c’est de tenir haut ton idéal de justice et de développement pour ton pays.
Salif DIALLO, repose en paix et que la terre du Burkina Faso te soit légère ».
Roch KABORE
Président du Faso

Evénements douloureux au Burkina : Le Ghana exprime son soutien et sa solidarité

Le Ministre de la Sécurité du Ghana, Monsieur Albert KAN -DAPAAH, a conduit une délégation chez le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, ce lundi 21 août 2017. Cette délégation de haut niveau est venue exprimer le soutien et la solidarité du peuple ghanéen suite à l’attaque terroriste du 13 août 2017 et au décès du président de l’Assemblée nationale.
A l’issue de l’audience, le ministre ghanéen de la Sécurité a confié être porteur d’un message de soutien et de solidarité du Président Nana Akufo ADDO et du peuple du Ghana. Selon ses mots, la délégation a été dépêchée à Ouagadougou pour « présenter ses condoléances et prier Dieu pour qu’il y’ait la paix et la stabilité ici au Burkina Faso ».
Monsieur Albert KAN-DAPAAH a indiqué que « tant que le Burkina Faso n’est pas en paix, le Ghana aussi ne peut l’être. Parce que le Burkina Faso et le Ghana sont un même et indivisible peuple ».
Il a également confié avoir été témoin de l’affliction du Président Nana Akufo ADDO au moment où ce dernier apprenait la nouvelle de la disparition du président de l’Assemblée nationale, Monsieur Salifou DIALLO. « Nous sommes là aussi pour présenter nos condoléances. Et prier Dieu pour le repos de l’âme du défunt », a-t-il dit.
Enfin, le ministre ghanéen a réaffirmé la disponibilité de son pays à accompagner le Burkina Faso dans sa quête de la sécurité et de la stabilité.
La Direction de la Communication de la Présidence du Faso